M Robie Macdonald reçoit le Prix de la recherche scientifique sur le Nord de 2014

Ottawa, le 19 novembre 2014

La Commission canadienne des affaires polaires a le plaisir d’annoncer que le lauréat 2014 du Prix de la recherche scientifique sur le Nord est M. Robie Macdonald. Le prix lui a été présenté lors d’une cérémonie précédant le dîner annuel des fellows de la Société géographique royale du Canada, le 19 novembre, à Ottawa (Ontario).

photo de Robie Macdonald et le Gouverneur-Général du Canada

À gauche: Robie Macdonald; à droite: Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada Photo: Matt Zambonin/Canadian Geographic

Citation

M. Robie Macdonald, géochimiste marin, s’est gagné le respect de la collectivité internationale pour la rigueur et l’originalité de ses recherches où, faisant œuvre de pionnier, il a utilisé la géochimie pour comprendre les processus terrestres et océaniques.

 À titre de chef, Qualité des milieux marins de l’Institut des sciences de la mer de Pêches et Océans Canada, M. Macdonald a un vaste champ de travail comprenant les métaux à l’état de traces dans les sédiments lacustres et les environnements marins côtiers, les répercussions chimiques et biochimiques des rejets miniers dans les eaux souterraines, le devenir des dioxines et des furannes issus de l’industrie des pâtes et papiers dans les eaux côtières et les sédiments, ainsi que l’hydrographie de l’océan Arctique.

 Par l’envergure de sa sphère de travail, toujours en expansion, M. Macdonald a enrichi notre connaissance de l’hydrologie de la mer de Beaufort par son application des plus originales des analyses des isotopes d’oxygène dans la glace de mer près du delta du Mackenzie; il a enrichi nos connaissances de la circulation benthique des eaux dans le bassin canadien de l’océan Arctique et a cartographié (et continue à cartographier) la distribution des contaminants dans l’ensemble de l’Arctique par des relevés des composés organochlorés, des BPC et des métaux, notamment le mercure.

 Ses connaissances profondes des cycles des contaminants dans l’océan Arctique ont été essentielles pour les gens du Nord, qui dépendent du poisson et des mammifères marins pour assurer leur subsistance.

 M. Robie Macdonald est l’un des plus grands biochimistes marins de notre planète. Honorable, modeste et humble, ses pairs le tiennent en très haute estime.