Le saviez-vous? - Plus de 300 espèces d'araignées vivent au nord du 60e parallèle

Araignée-loup arctique (©Christopher M. Buddle)
Araignée-loup arctique  ©Christopher M. Buddle

Comment survivent-elles?

Les mammifères–comme les ours polaires, les baleines et les humains–produisent leur propre chaleur. Mais les insectes et araignées–appelés arthropodes–ont besoin d'air chaud et d'ensoleillement pour se réchauffer. Donc, comment se fait-il qu'ils ne meurent pas de froid quand leur température diminue rapidement à cause du froid glacial et de l'obscurité de l'hiver arctique?

Antigel sur huit pattes

Certaines araignées de l'Arctique produisent des substances chimiques comme le glycol (avec lequel on fabrique l'antigel des voitures) pour ne pas s'englacer. D'autres laissent la glace se former dans leur corps, mais seulement à l'extérieur des parois cellulaires, où elle ne peut leur faire de tort.

Une chaude couverture - de neige! 

Les araignées de l'Arctique cherchent des endroits plus chauds pour y passer l'hiver–où une épaisse couche de neige peut les protéger contre le froid sibérien et les vents élevés.

La diapause qui rafraîchit

Les araignées de l'Arctique se reposent durant l'hiver, et leur croissance ralentit ou s'arrête. Cette période de repos est appelée diapause. Elles peuvent entrer en diapause pour s'assurer que les stades importants de leur cycle biologique–comme la reproduction–coïncident avec la courte période de l'année où leurs aliments sont abondants.

Illustration d'une araignée.  Le mot "araignée" est écrivé en Inuktitut.
Q: Comment dit-on «araignée» en Inuktitut?

A: Aasivak (prononcé «ah-see-vak»)

Plus de renseignements

Retour aux éditions précédents de Le saviez-vous?